Oser la responsabilité et la liberté

En phase avec son époque, Decathlon se transforme. Tout en respectant le passé, nous continuons à évoluer et innover afin d’améliorer ce que nous sommes déjà, en insufflant plus de responsabilité et liberté. Cela rappelle un principe simple : pour que les équipiers soient engagés dans la mission de l’entreprise tout en étant épanouis dans leur travail, ils doivent être libres de prendre des décisions, si nécessaire en concertation, et en assumer la responsabilité.

En 2016, Decathlon écrit sa vision avec ses coéquipiers qui décident des axes stratégiques pour orienter l’avenir de l’entreprise pour les dix prochaines années.

La responsabilité et liberté
en 2016

En résumé

• En nous appuyant sur la « raison d’être de l’entreprise », nous invitons les coéquipiers qui souhaitent s’engager à cocréer la vision de Decathlon.

• Nous passons d’une organisation par activités à une organisation par zones géographiques pour permettre les prises de décisions en local pour le local.

Focus
« Des prises de décisions éclairées, au plus près de leurs conséquences »

Depuis 2015, Decathlon met en place le « principe de subsidiarité », qui signifie que chaque coéquipier doit avoir la plus grande liberté possible afin de prendre les bonnes décisions au plus près du besoin.

À cette autonomie laissée à chacun, l’entreprise associe la responsabilité de demander conseil aux coéquipiers concernés et aux experts sur le sujet, afin d’éclairer les enjeux et les conséquences.

Avec la vision 2026, les coéquipiers dessinent les objectifs communs de Decathlon à 10 ans

La « vision » est un moment fort dans la vie de l’entreprise. Tous les deux ans, c’est l’occasion de refonder, avec nos équipes à travers le monde, la mission et les objectifs de l’entreprise. Cet exercice n’est donc pas le premier pour Decathlon, mais en 2016 le processus est entièrement repensé. Explications avec Jiao Li, leader du projet vision 2026.

« Notre volonté profonde avec la cocréation de la vision a été de faire vivre la philosophie de responsabilité et de liberté au quotidien par tous nos coéquipiers. Nous avons construit un processus agile et collaboratif, ouvert à chaque coéquipier dans le monde, sans tenir compte de leur niveau hiérarchique, de leur métier ni de leur ancienneté, permettant vraiment à chacun de s’impliquer.

Le seul critère de participation était la motivation !

JIAO LI
JIAO LI
Vision Leader, Decathlon

Le concept de responsabilité et liberté en pratique : Decathlon Tournai, Belgique

Traditionnellement, un magasin Decathlon a un directeur, des responsables de rayon et des vendeurs, soit trois niveaux hiérarchiques. Lorsque le Decathlon de Tournai en Belgique ouvre ses portes, en octobre 2016, les équipes mettent en place, dès le premier jour, un système de management très innovant et collaboratif.

CAROLE JANSSENS
Un magasin sans directeur
Meeting with CAROLE JANSSENS
Coleader du magasin

À Decathlon Tournai, la structure de management est différente de celle d’autres magasins. Ici, il y a deux coleaders et 16 « entrepreneurs sportifs ».

Explications avec Carole Janssens, coleader du magasin.

Comment s’organisent les rôles dans votre magasin ?
Nous avons une règle essentielle : les décisions du magasin sont prises ensemble, en concertation et
dans le respect de l’organisation collective. Ensuite, chacun est responsable de ses activités de A à Z. Les
coleaders ont des responsabilités supplémentaires de gestion des RH et des opérations liées au bâtiment.
Comment les équipes ont-elles réagi à cette nouvelle méthode collaborative ?
Les membres de nos équipes qui travaillaient déjà chez Decathlon ont rapidement intégré le modèle et
obtenu de bons résultats, et nous avons vu se dégager des profils de leaders. Mais pour les nouveaux
profils engagés, ça n’a pas toujours été simple, dans le sens où ils attendaient souvent qu’on leur dise ce
qu’ils devaient faire.
Quelle est ta vision pour l’avenir ?
Intégrer les utilisateurs dans notre processus décisionnel. Ils pourraient être associés aux décisions, par
exemple nos critères d’évaluation, nos heures d’ouverture ou encore notre communication. Notre vision
veut que les utilisateurs fassent aussi réellement partie de l’équipe.