Le coton chez Decathlon

Chez Decathlon, nous concevons et fabriquons des produits (textiles, chaussures, vélos, matériels sportifs, accessoires, nutrition, électroniques, optiques…) à marques propres depuis 1986. Le coton est présent dans nos produits textiles dans les mêmes proportions que celles du marché (environ 30%). Cette matière première a des impacts environnementaux et sociaux importants : c’est la raison pour laquelle nous y portons une attention toute particulière et nous sommes engagés, depuis plusieurs années, dans une démarche d’achats responsables.

Notre objectif
« 100% de coton issu de sources plus durables en 2020 »

Pour participer à la diminution des impacts environnementaux de la production de coton conventionnel et à l’amélioration des conditions sociales, chez Decathon nous poursuivons les efforts pour utiliser des matières premières issues de sources d’approvisionnement responsables

Notre engagement pour trois types de coton plus durable :

Coton issu de l’agriculture biologique : nous avons démarré en 2006 l’utilisation de coton issu de l’agriculture biologique, un marché étroit qui ne représente à ce jour que 0,4% de la production mondiale de coton. Nous l’utilisons notamment pour nos produits liés à la pratique du Yoga : Leggings, t-shirts, corsaires.

Coton recyclé : En matière de coton recyclé, les industriels se heurtent encore à  des difficultés techniques pour mettre au point des systèmes capables de recycler les vêtements usagés ou en fin de vie. Nous sommes fortement impliqués auprès de l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) pour soutenir les recherches dans ce domaine  en partenariat avec un consortium d’industriels français sur 2 pistes : le recyclage issu des déchets industriels et le recyclage à partir de vêtements usagés.

Better Cotton Initiative : Nous soutenons depuis 2012 la Better Cotton Initiative (BCI) dont les guides de bonnes pratiques permettent de réduire les impacts environnementaux par rapport à la culture conventionnelle du coton, et intègrent un large volet social.

Focus : le projet Gujarat

Nous avons contribué avec l’ONG Solidaridad* à un projet agronomique de 3 ans impliquant 5 000 fermiers dans l’état du Gujarat en Inde​. Il a abouti à l’installation d’infrastructures nouvelles pour la captation, le stockage des eaux de pluie et l’irrigation au goutte-à-goutte”, explique Nagy Bensid, leader process fils et fibres naturels. Les cultivateurs ont été formés pour utiliser des engrais naturels (compost, fumier) et limiter le recours aux pesticides. Enfin, ils ont été sensibilisés à de bonnes pratiques pour préserver leur santé, leur sécurité et veiller au respect de bonnes conditions de travail. L’expérience acquise de ce projet nous a confortés dans la décision de déployer à plus grande échelle du coton BCI.

L’utilisation du coton BCI en complément du coton issu de l’agriculture biologique et du coton recyclé nous semble être une réponse adaptée pour remplacer progressivement l’utilisation du coton conventionnel. Pour cela, fin 2015, nous avons pris l’engagement d’utiliser dans nos produits textiles 100% de coton issu de sources plus durables (BCI, biologique ou recyclé) d’ici 2020. Actuellement nous sommes à 25% de coton durable.

QUESTIONS – REPONSES

Comment Decathlon agit concrètement pour améliorer ses approvisionnements en coton ?
De trois manières :

· En remplaçant progressivement dans les produits Decathlon le coton conventionnel par du coton issu de sources d’approvisionnement plus responsables : BCI, coton recyclé et coton issu de l’agriculture biologique.

· Au travers d’un code de conduite formalisant des exigences concernant les conditions de travail, les droits de l’homme, le respect de l’environnement auprès de ses fournisseurs en en contrôlant régulièrement ces derniers. Celui-ci interdit notamment le travail forcé et l’achat de coton en provenance d’Ouzbékistan et du Turkménistan.

· En participant activement aux travaux auprès d’institutions internationales (OCDE, DAEI… ) visant à définir de bonnes pratiques pour la filière textile. (cf notre Rapport DD 2016 pages 16 et 17 : http://developpement-durable.decathlon.com/documents-et-rapports/rapports/ )
Pourquoi est ce que Decathlon soutient l'initiative BCI ?
Pour des raisons de diminution des impacts environnementaux, d’amélioration des conditions sociales et de maîtrise de l’origine du coton, nous pensons que déployer l’utilisation du coton BCI en complément du coton issu de l’agriculture biologique et du coton recyclé est une réponse adaptée pour remplacer progressivement l’utilisation du coton conventionnel.

Comme le projet Gujarat l’a montré, le système BCI permet une meilleure gestion de la consommation d’eau, une utilisation plus raisonnée des produits chimiques et une amélioration des conditions de travail.

Le Better Cotton Standard System est pour le moment basé sur un système de traçabilité “mass balance” dont le but est de favoriser les échanges commerciaux de coton et de soutenir le développement des pratiques agricoles aux normes BCI.
Nous sommes en faveur d’un renforcement du dispositif afin de garantir une traçabilité plus ciblée. Mais à défaut d’autre processus plus performant à ce jour, nous soutenons cette initiative comme grand nombre d’enseignes engagées dans ce programme volontaire .
Quelles sont les obligations Decathlon vis à vis de ses fournisseurs ?
En 2003, afin de mieux collaborer avec nos fournisseurs, nous avons défini une charte sociale signée par le sous-traitant qui est évalué sur site avant de débuter toute relation commerciale. Si les résultats de l’évaluation ne sont pas satisfaisants au regard de nos exigences, l’ouverture de la relation commerciale ne peut être conclue.
Notre charte sociale est basée sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail, et le standard de responsabilité sociétale SA 8000. Elle définit nos huit exigences en matière de conditions de travail :
– aucun enfant sur le site.
– aucun travail forcé.
– un environnement de travail sûr et sain.
– aucune discrimination.
– aucune pratique disciplinaire abusive.
– le respect des heures de travail.
– le respect des salaires.
– un management social interne impliqué dans le respect de notre charte.

Les sous-traitants font ensuite l’objet d’évaluations régulières : tous les six mois au Bangladesh et au Cambodge, et tous les cinq ans en Europe de l’Ouest et au Japon, tous les deux ans dans les autres pays.

Pour accompagner cette démarche au plus proche de nos fournisseurs, plus de 1 600 collaborateurs, répartis dans 39 bureaux de production, pilotent le suivi de la production dans 49 pays au total.

Après analyse des risques globaux identifiés sur les 14 dernières années dans la chaîne d’approvisionnement, la Charte sociale a été refondue en 2017 pour y intégrer de nouveaux enjeux internationaux et l’élargir aux sujets environnementaux et sociétaux. Le nouveau code de conduite Decathlon est renforcé sur :

- le respect des droits de l’homme au travail (avec un accent mis sur la promotion du salaire décent et la lutte contre l’esclavage moderne) ;
- les conditions d’hygiène et de sécurité (dont la sécurité des bâtiments et la sécurité électrique comme thématiques fortes dans certains pays)
- le management environnemental des sites de production ;
- le management des substances chimiques ;
- la lutte contre la sous-traitance non déclarée ;
- la lutte contre la corruption ;
- la provenance et les conditions de fabrication des matières premières (sont concernés le coton, la laine et le cuir, entre autres) ;
- le respect du bien-être animal.
Quelle est la démarche de Decathlon concernant le coton en provenance d’Asie Centrale ?
Suite aux révélations sur les pratiques de travail forcé en Ouzbékistan courant 2005-2006 (entre autres par des ONGs comme IRLF et Environmental Justice Foundation), nous avons demandé à nos fournisseurs, à partir de 2007, de signer une lettre d’engagement interdisant l’utilisation de coton en provenance d’Ouzbékistan dans nos produits.

Notre nouveau code de conduite, diffusé en 2017, intègre également l’interdiction du coton en provenance du Turkménistan en plus de l’Ouzbékistan.

En savoir plus :

Decathlon et la responsabilité en production (2017)

Rapport Développement Durable 2016 de Decathlon

Vidéo : Decathlon et la démarche BCI (2014)

Site de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) : www.ademe.fr

L’initiative Solidaridad en matière de coton (en anglais) : www.solidaridadnetwork.org/supply-chains/cotton

Better Cotton Initiative (en anglais) : bettercotton.org