L'efficacité énergétique

C’est un enjeu inscrit dans la stratégie internationale de Decathlon.


En 2015, les équipes locales prennent le sujet à bras le corps et visent la réduction de la consommation sur l’ensemble des activités (plutôt que de viser seulement la réduction de la consommation énergétique par m2), en lien avec l’objectif de Decathlon de stabiliser son impact carbone de 2019 au niveau de celui de l’année de référence 2014.

C’est le jeu collectif des collaborateurs à chaque coin du monde, tant sur l’exploitation et la maintenance que sur la construction des sites, qui donnera des résultats.

Chiffres clés sur l'énergie
en 2015
Focus sur
« La course à l’efficacité énergétique »

Dans nos magasins, les sources de consommation d’énergie les plus importantes sont l’éclairage et la CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation). Que les bâtiments soient nouveaux ou anciens, les équipes se sont fixées des axes de travail sur leur management énergétique.

En 2015, les pays qui font la course en tête sur l’efficacité énergétique sont la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et la Hongrie grâce à la définition de stratégies structurées et la mise en place d’actions d’envergure pour limiter leurs impacts respectifs.

« Ma première action est destinée à sensibiliser les collaborateurs sur le développement durable par une communication simple et participative. »

Giorgio Possi
Giorgio Possi
Responsable Environnement et Energie pour l’Italie depuis 2015

Les acteurs locaux éclairent la voie

Le réseau de leaders énergie s’agrandit et se diversifie au fil du temps et compte une vingtaine de leaders en 2015.

L’objectif est à minima d’avoir un leader énergie par pays. De nombreuses communautés émergent sur notre réseau social d’entreprise sur ces sujets. En facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques, elles contribuent de manière dynamique à l’amélioration des performances énergétiques.

Le réseau de “Green Keepers” devient “Green Leaders”

En 2014, Emma Woolley de Decathlon UK, a lancé le réseau “Green Keepers” pour améliorer la sensibilisation des collaborateurs britanniques en magasin sur la consommation d’énergie et contribuer autant que possible à la réduction de l’empreinte carbone de Decathlon. Tout au long de l’année, elle a recruté des collaborateurs volontaires et passionnés dans chaque magasin pour devenir “leader énergie”.

Grâce à la création et au développement de ce réseau, chaque acteur a pu comparer mensuellement le bilan des consommations de son magasin avec celui d’autres magasins britanniques pour identifier ses leviers de réduction. Avec l’objectif de prioriser sur des actions simples et rapides à implémenter dans chaque magasin, ainsi que de suivre la performance des actions menées.

Cela porte ses fruits et en 2015 les équipes britanniques réduisent de 13% au global leur consommation d’énergie comparée à l’année précédente. Cependant, au regard du turnover des effectifs ou des évolutions de postes, il est difficile de maintenir un réseau solide ou d’aller plus loin sur la réduction des consommations.
Aleix Jove reprend le projet en 2016 et change de braquet pour lui donner une orientation davantage focalisée sur le bilan carbone plutôt qu’uniquement sur la consommation énergétique calculée en kWh. Un nouveau nom est donné au réseau dans la foulée de son nouvel objectif : les “Green UK Leaders”.

Le LED, une idée lumineuse

Les équipements d’éclairage LED permettent de réduire de 25% en moyenne la consommation énergétique d’un bâtiment par rapport à un équipement traditionnel. Cette solution a naturellement été adoptée par Decathlon comme un axe fort de performance énergétique.


La France est en tête de peloton sur cette solution avec 70 magasins dotés d’un éclairage LED soit 24% du parc.
L’Espagne quant à elle compte maintenant 20 magasins avec un éclairage LED (soit 20% de son parc) et a l’ambition d’équiper 15 magasins supplémentaires en 2016.

En 2014, l’Allemagne a également décidé que tous ses prochains bâtiments utiliseraient un éclairage LED. Résultat: 10 bâtiments sont ainsi équipés en 2015.
Pour favoriser l’application de la solution LED à l’international, un contrat global a été signé avec un prestataire spécialisé. À présent, si un pays souhaite investir dans le LED, il a d’ores et déjà deux solutions pré-définies avec des tarifs de groupe négociés.

Vers de nouvelles consommations énergétiques

Les équipes étudient la possibilité de mettre en place des équipements de production d’énergies renouvelables et rédigent un guide de recommandations dans ce sens. Des tests concrets ont déjà été lancés en Belgique et en Italie avec l’installation de panneaux photovoltaïques qui alimentent les sites en direct.

En parallèle, une alternative à la production d’énergies renouvelables est en cours d’étude, pour consommer une électricité dite “verte” : grâce à des “garanties d’origine”, le fournisseur d’électricité nous assure une équivalence entre la quantité d’électricité consommée par notre magasin et la quantité d’électricité produite à l’aide d’énergie renouvelable.