Transporter nos produits, favoriser l'éco mobilité

L’Organisation Mondiale de la Santé déclare que 12,6 millions de décès prématurés sont liés à l’insalubrité de l’environnement et notamment, à la pollution de l’air, chaque année.

En parallèle, le programme des Nations-Unies pour l’Environnement s’accorde à dire que le transport est en grande partie responsable de la pollution de l’air, qui est une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre.

Face à l’urgence environnementale, il est aujourd’hui nécessaire de trouver des alternatives pour limiter notre impact et favoriser la mobilité durable. Le transport (ferroviaire, aérien, routier, maritime, etc.) est l’un des secteurs prioritaires pour agir afin d’améliorer la qualité de l’air, des eaux et lutter contre les nuisances sonores en particulier en milieu urbain.

Au regard de notre activité, Decathlon agit à 3 niveaux :

Le transport et stockage de ses marchandises

Les déplacements de ses clients et de ses collaborateurs jusqu’à nos magasins, plateformes logistiques et bureaux

La promotion de la mobilité douce des utilisateurs dans leur vie quotidienne.

Pour satisfaire nos utilisateurs, nous nous devons de répondre à une forte exigence quant à la disponibilité de nos produits en magasin tout en respectant nos impératifs de coûts et de délais.

Le transport et la mobilité en chiffres
Le 31/12/2017

En synthèse pour 2017

Nous privilégions l’utilisation des moyens de transports moins impactants pour l’environnement, à savoir le ferroviaire et le maritime pour le transport de nos marchandises.

Nous prenons l’engagement de réduire significativement le transport aérien, qui est le mode le plus impactant à ce jour, concernant nos livraisons en France distribuées dans les magasins européens. Nous souhaitons atteindre l’objectif de 0% de nos produits transportés par avion le plus rapidement possible.

Nous maximisons le nombre de produits transportés grâce à des packagings moins encombrants et une disposition des produits optimisée dans les contenants.

Stocker et transporter

Nos équipes logistiques s’adaptent en continu aux nouvelles stratégies et ambitions de l’entreprise pour satisfaire nos utilisateurs et livrer nos magasins dans les meilleurs délais. C’est pourquoi elles travaillent quotidiennement à la réduction des distances parcourues par nos articles et à l’optimisation des chargements de nos différents modes de transport.

Concernant les modes de transports utilisés pour l’acheminement de nos produits, différents leviers d’action sont identifiés :

Le 20 novembre 2017, le premier train arrivant de Wuhan en Chine est arrivé directement à la plateforme multimodale de Dourges pour approvisionner les magasins Decathlon.

En 2018, la plateforme de Dourges accueillera à la fois des trains partagés et des trains block. Jusqu’à présent, les conteneurs qui étaient acheminés par les rails l’étaient sur des « trains partagés » par différentes entreprises. Grâce à ces trains partagés, Decathlon a réussi à augmenter son volume annuel de fret de 300 % sur le train.

L’entrepôt de Dourges traitera ainsi en moyenne 30 conteneurs par semaine soit environ 460 000 articles. Une fois arrivés, les produits sont envoyés vers les entrepôts régionaux dans toute l’Europe, puis dans les différents magasins européens.

Une partie des transports aériens et maritimes sera transformée en transport ferroviaire par la création de cette liaison directe entre les usines en Chine et les entrepôts continentaux en France, réduisant ainsi de moitié le temps de transport des produits (par rapport aux voies maritimes), mais aussi le nombre de trajets en camion.

Au global, le recours au transport ferroviaire permettra de faire baisser de 36 % les émissions de CO2 liés à cette pratique.

Decathlon France s’engage à réduire le transport aérien afin qu’au plus vite aucun produit vendu dans les magasins français n’ait fait l’objet de ce mode de transport.

En parallèle, nous continuons à privilégier le transport maritime et nous ne travaillons qu’avec les compagnies maritimes recensées par l’initiative du “Clean Cargo Ranking Group”.

L’optimisation des chargements reste une priorité. Du côté de la conception de nos packagings, nous avons notamment élaboré des cartons avec un encombrement moindre et avons augmenté le remplissage de nos contenants.

Dès 2016, le projet « Optibox » a permis de travailler sur le choix du carton et le remplissage de l’espace vide. Nous avons ainsi optimisé le contenant de 79 millions de produits ce qui a permis d’économiser 575 tonnes éq. CO2, 4 322 m3 d’eau et près de 10 millions d’euros.

Enfin, en 2017, grâce au travail et à l’animation de nos équipes opérationnelles logistiques, le volume moyen de remplissage a atteint 54,91 m3 par camion, soit +1,61 % de plus qu’en 2016, pour 14 666 articles, par camion, en moyenne.

Le train étant une bonne alternative écologique au transport aérien, tout en étant rapide et économique, nous travaillons à l’intensification de son utilisation.

Grégoire GENEAU
Grégoire GENEAU
Supply & Logistics International financial controller

Encourager l'écomobilité des personnes

En tant que concepteur et vendeur de moyens de transport doux et neutre à des prix accessibles tels que le vélo et la trottinette, Decathlon joue un rôle majeur dans la promotion de la mobilité durable partout dans le monde. En 2017,

Decathlon a vendu près de 4 millions de vélos au niveau mondial, tout modèle confondu (y compris vélos de villes, hybrides et intermodaux) et tous âges confondus.

En facilitant l’entretien et la réparation, nous souhaitons encourager leur usage régulier sur la durée.

Les ateliers ont réparé à travers le monde 685 000 vélos soit une croissance de 11 % par rapport à 2016.

Le marché des pièces détachées a connu une croissance de 10 % par rapport à 2016.

L'indemnité kilométrique vélo, Decathlon France en tête de peloton

En instaurant l’indemnité kilométrique à hauteur de 25 centimes par kilomètre parcouru dans la limite de 200 € par an par collaborateur, nous avons visé trois objectifs : la promotion de la pratique du vélo et donc du sport, la santé et le bien-être des collaborateurs ainsi que la diminution de l’impact environnemental lié à la mobilité urbaine.

Selon l’Observatoire de l’indemnité kilométrique vélo, nous sommes l’entreprise de France avec le plus de collaborateurs y ayant droit. Aujourd’hui, 723 de nos salariés soit 3,2 % des collaborateurs en France ont bénéficié de cette indemnité.

Les challenges de la mobilité des hauts de France et de l'Italie

En France, nous avons participé au “challenge de la mobilité” des Hauts de France qui vise à promouvoir les modes de transports alternatifs des actifs.

Decathlon est arrivé premier des classements « meilleur taux de transport en commun » et « meilleur taux de modes actifs ».

En Italie, a été organisée en septembre « la quinzaine de la mobilité ». C’est un défi organisé à l’échelle de tous les Decathlon d’Italie, visant à encourager par la communication les collaborateurs à utiliser leur vélo pour se rendre sur leurs lieux de travail pour la 2e année consécutive. Durant cette période, nous comptabilisons 700 trajets en vélo de la part de nos collaborateurs ce qui représente environ 35 000 kilomètres.