Responsabilité en production

  • Comment Decathlon traite-t-il des problèmes de qualité ?

    Si, malgré les nombreuses vérifications faites dans la phase de conception puis de production, la qualité d’un produit disponible en magasin est défectueuse ou si un doute existe, plusieurs solutions sont envisagées pour protéger l’utilisateur et assurer la remise en vente de produits conformes dans les plus brefs délais : les RED (Retour en Défectueux) en sont un indicateur.

    Il est important que nos utilisateurs nous ramènent ou renvoient leurs produits défectueux pour nous aider à améliorer leur qualité. Pour certains, ils sont directement envoyés à nos équipes de conception pour analyse : en étant proactives, nos équipes peuvent alors décider en connaissance de cause des actions correctives nécessaires (retrait de la vente, réparation, retour des produits chez le fournisseur, destruction ou rappel si le produit n’est pas satisfaisant d’un point de vue qualité ou sécurité).

    Les retours produits sont un vrai atout pour capitaliser sur les causes de non-qualité et améliorer la qualité de nos produits en continu.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Où trouver le code de Conduite de Decathlon pour ses fournisseurs ?

    Vous pouvez télécharger l’intégralité du Code de Conduite ICI

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Decathlon et l’impact environnemental de ses fournisseurs

    Concernant l’impact environnemental de ses fournisseurs, Decathlon travaille pour les accompagner en demandant notamment à ses fournisseurs concernés par les rejets d’eaux usées industrielles de respecter un cahier des charges spécifique et de veiller au respect des enjeux de pollution. Nos fournisseurs sont désormais évalués selon une grille d’audit environnemental (A, B ou C selon le risque de pollution qu’elles représentent) et les coéquipiers en bureau de production formés et animés pour veiller chaque jour au respect de ces exigences.

    Vous pourrez retrouver tous les détails de ce programme d’accompagnement environnemental ici : http://developpement-durable.decathlon.com/domaines-dactions/responsabilite-en-production/management-environnemental/

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DECATHLON VIS À VIS DE SES FOURNISSEURS ?

    En 2003, afin de mieux collaborer avec nos fournisseurs, nous avons défini une charte sociale signée par le sous-traitant qui est évalué sur site avant de débuter toute relation commerciale. Si les résultats de l’évaluation ne sont pas satisfaisants au regard de nos exigences, l’ouverture de la relation commerciale ne peut être conclue.
    Notre charte sociale est basée sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail, et le standard de responsabilité sociétale SA 8000. Elle définit nos huit exigences en matière de conditions de travail :
    – aucun enfant sur le site.
    – aucun travail forcé.
    – un environnement de travail sûr et sain.
    – aucune discrimination.
    – aucune pratique disciplinaire abusive.
    – le respect des heures de travail.
    – le respect des salaires.
    – un management social interne impliqué dans le respect de notre charte.

    Les sous-traitants font ensuite l’objet d’évaluations régulières : tous les six mois au Bangladesh et au Cambodge, et tous les cinq ans en Europe de l’Ouest et au Japon, tous les deux ans dans les autres pays.

    Pour accompagner cette démarche au plus proche de nos fournisseurs, plus de 1 600 collaborateurs, répartis dans 39 bureaux de production, pilotent le suivi de la production dans 49 pays au total.

    Après analyse des risques globaux identifiés sur les 14 dernières années dans la chaîne d’approvisionnement, la Charte sociale a été refondue en 2017 pour y intégrer de nouveaux enjeux internationaux et l’élargir aux sujets environnementaux et sociétaux. Le nouveau code de conduite Decathlon est renforcé sur :

    – le respect des droits de l’homme au travail (avec un accent mis sur la promotion du salaire décent et la lutte contre l’esclavage moderne) ;
    – les conditions d’hygiène et de sécurité (dont la sécurité des bâtiments et la sécurité électrique comme thématiques fortes dans certains pays)
    – le management environnemental des sites de production ;
    – le management des substances chimiques ;
    – la lutte contre la sous-traitance non déclarée ;
    – la lutte contre la corruption ;
    – la provenance et les conditions de fabrication des matières premières (sont concernés le coton, la laine et le cuir, entre autres) ;
    – le respect du bien-être animal.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Comment Decathlon lutte contre le travail des enfants ?

    Le travail des enfants est pour nous inacceptable. Nous avons défini dans notre charte de la Responsabilité Humaine en Production qu’aucun enfant ne doit être présent sur les lieux de production. Nous nous engageons à être intransigeant avec les sous-traitants qui ne seraient pas en conformité avec ce principe.
 Notre engagement ne s’arrête pas au travail des enfants. Nous avons établi une charte comprenant huit critères qui nous semblent fondamentaux, notés chacun de A à E, E étant la plus mauvaise note. Chaque sous-traitant sanctionné d’un E verra sa production stoppée jusqu’à l’amélioration de sa note. 
Consulter l’intégralité de notre charte avec nos exigences

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Pourquoi Decathlon choisit de former ses propres équipes à l’évaluation des conditions de travail sur les sites de production ?

    Nous pensons qu’il est important d’établir des critères d’exigence pour nos sous-traitants, ainsi que de s’assurer de leur respect sur le terrain.

    C’est pourquoi, nous positionnons directement dans les bassins de production des équipes internes dédiées, formées aux techniques d’audit. Ces experts internes ont également pour mission de former nos équipes de production, présentes au quotidien chez les sous-traitants. La formation en interne optimise l’accompagnement de nos sous-traitants dans la mise en place des plans d’amélioration.

    Nous souhaitons que nos équipes réalisent 85% des évaluations des conditions de travail, les évaluations restantes étant conduites par des cabinets externes. Des rencontres sont organisées régulièrement entre les équipes de Decathlon et celles des cabinets externes pour échanger et harmoniser les pratiques.

    
Si vous souhaitez en apprendre plus sur nos exigences et la manière dont  nous travaillons avec nos sous-traitants, n’hésitez pas à lire la partie dédiée à notre politique d’achats responsables dans nos rapports développement durable. 

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Est-ce que Decathlon a développé une politique dans le choix et le contrôle de ses sous-traitants ?

    Nous menons depuis 2002 une politique d’achats responsables intitulée “Responsabilité Humaine en Production” (RHP). Elle vise à améliorer les conditions de travail dans la chaîne d’approvisionnement et renforcer la sécurité des hommes et des femmes qui fabriquent les produits, des priorités pour Decathlon.

    La force de cette politique tient à la formation des équipes internes pour évaluer rigoureusement les sous-traitants. Les outils associés (charte, code de conduite, grille d’évaluation, …) sont remis à jour aussi régulièrement que nécessaire afin de répondre aux nouveaux enjeux, opportunités et risques mondiaux.

    
Si vous souhaitez en apprendre plus sur nos exigences et la manière dont nous travaillons avec nos sous-traitants, n’hésitez pas à lire la partie dédiée à notre politique d’achats responsables dans nos rapports développement durable.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Coton

  • QUELLE EST LA DÉMARCHE DE DECATHLON CONCERNANT LE COTON EN PROVENANCE D’ASIE CENTRALE ?

    Suite aux révélations sur les pratiques de travail forcé en Ouzbékistan courant 2005-2006 (entre autres par des ONGs comme IRLF et Environmental Justice Foundation), nous avons demandé à nos fournisseurs, à partir de 2007, de signer une lettre d’engagement interdisant l’utilisation de coton en provenance d’Ouzbékistan dans nos produits.

    Notre nouveau code de conduite, diffusé en 2017, intègre également l’interdiction du coton en provenance du Turkménistan en plus de l’Ouzbékistan.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DECATHLON VIS À VIS DE SES FOURNISSEURS ?

    En 2003, afin de mieux collaborer avec nos fournisseurs, nous avons défini une charte sociale signée par le sous-traitant qui est évalué sur site avant de débuter toute relation commerciale. Si les résultats de l’évaluation ne sont pas satisfaisants au regard de nos exigences, l’ouverture de la relation commerciale ne peut être conclue.
    Notre charte sociale est basée sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail, et le standard de responsabilité sociétale SA 8000. Elle définit nos huit exigences en matière de conditions de travail :
    – aucun enfant sur le site.
    – aucun travail forcé.
    – un environnement de travail sûr et sain.
    – aucune discrimination.
    – aucune pratique disciplinaire abusive.
    – le respect des heures de travail.
    – le respect des salaires.
    – un management social interne impliqué dans le respect de notre charte.

    Les sous-traitants font ensuite l’objet d’évaluations régulières : tous les six mois au Bangladesh et au Cambodge, et tous les cinq ans en Europe de l’Ouest et au Japon, tous les deux ans dans les autres pays.

    Pour accompagner cette démarche au plus proche de nos fournisseurs, plus de 1 600 collaborateurs, répartis dans 39 bureaux de production, pilotent le suivi de la production dans 49 pays au total.

    Après analyse des risques globaux identifiés sur les 14 dernières années dans la chaîne d’approvisionnement, la Charte sociale a été refondue en 2017 pour y intégrer de nouveaux enjeux internationaux et l’élargir aux sujets environnementaux et sociétaux. Le nouveau code de conduite Decathlon est renforcé sur :

    – le respect des droits de l’homme au travail (avec un accent mis sur la promotion du salaire décent et la lutte contre l’esclavage moderne) ;
    – les conditions d’hygiène et de sécurité (dont la sécurité des bâtiments et la sécurité électrique comme thématiques fortes dans certains pays)
    – le management environnemental des sites de production ;
    – le management des substances chimiques ;
    – la lutte contre la sous-traitance non déclarée ;
    – la lutte contre la corruption ;
    – la provenance et les conditions de fabrication des matières premières (sont concernés le coton, la laine et le cuir, entre autres) ;
    – le respect du bien-être animal.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • POURQUOI EST CE QUE DECATHLON SOUTIENT L’INITIATIVE BCI ?

    Pour des raisons de diminution des impacts environnementaux, d’amélioration des conditions sociales et de maîtrise de l’origine du coton, nous pensons que déployer l’utilisation du coton BCI en complément du coton issu de l’agriculture biologique et du coton recyclé est une réponse adaptée pour remplacer progressivement l’utilisation du coton conventionnel.

    Comme le projet Gujarat l’a montré, le système BCI permet une meilleure gestion de la consommation d’eau, une utilisation plus raisonnée des produits chimiques et une amélioration des conditions de travail.

    Le Better Cotton Standard System est pour le moment basé sur un système de traçabilité “mass balance” dont le but est de favoriser les échanges commerciaux de coton et de soutenir le développement des pratiques agricoles aux normes BCI.
    Nous sommes en faveur d’un renforcement du dispositif afin de garantir une traçabilité plus ciblée. Mais à défaut d’autre processus plus performant à ce jour, nous soutenons cette initiative comme grand nombre d’enseignes engagées dans ce programme volontaire .

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • COMMENT DECATHLON AGIT CONCRÈTEMENT POUR AMÉLIORER SES APPROVISIONNEMENTS EN COTON ?

    De trois manières :

    · En remplaçant progressivement dans les produits Decathlon le coton conventionnel par du coton issu de sources d’approvisionnement plus responsables : BCI, coton recyclé et coton issu de l’agriculture biologique.

    · Au travers d’un code de conduite formalisant des exigences concernant les conditions de travail, les droits de l’homme, le respect de l’environnement auprès de ses fournisseurs en en contrôlant régulièrement ces derniers. Celui-ci interdit notamment le travail forcé et l’achat de coton en provenance d’Ouzbékistan et du Turkménistan.

    · En participant activement aux travaux auprès d’institutions internationales (OCDE, DAEI… ) visant à définir de bonnes pratiques pour la filière textile. (cf notre Rapport DD 2016 pages 16 et 17 : http://developpement-durable.decathlon.com/documents-et-rapports/rapports/ )

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Environnement

  • Quelles sont les susbtances à risque prioritaires chez Decathlon ?

    Les PFCs, toujours d’actualité :

    Les PFC faisant partie des substances « extrêmement préoccupantes » selon l’agence européenne des produits chimiques, les équipes des process « textiles », « confection lourde » et « chaussant » ont bien avancé dans leurs développements de solutions PFC Free. De plus, le pôle « Montagne » a réitéré son engagement pris en 2016 : « suppression dans ses produits textiles d’ici à 2020 ».

    Benzoate de Benzyle :

    Le benzoate de benzyle peut être utilisé dans la fabrication des produits textiles et est suspecté d’être à l’origine de réactions cutanées. Cette substance fait partie de notre plan de contrôle depuis 2017, nous la testons actuellement lors de nos contrôles qualité dans tous nos produits textiles.

    En cas de présence dans la composition de nos textiles, nous alertons directement le fournisseur et prenons les mesures nécessaires pour protéger la santé de nos utilisateurs (retrait de vente, substitution par un autre agent, destruction de stocks).

    Une réflexion globale sur les substances sensibilisantes et irritantes :

    De nos jours, les populations sont de plus en plus allergiques. Les règlementations, très fournies sur les substances CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques), le sont moins sur les substances allergisantes. Aussi afin d’aller plus loin dans la protection de nos utilisateurs, nous avons étudié plusieurs substances allergisantes afin de les intégrer dans notre prochaine version de la RSL67, par exemple les isothiazolinones.

    Aujourd’hui, plus de 5% de la population serait sensibilisée aux isothiazolinones. Ces substances sont reconnues comme étant très allergisantes, c’est-à-dire qu’en contact prolongé avec la peau, les isothiazolinones peuvent provoquer des réactions allergiques cutanées. Ces substances ne sont pas règlementées dans tous les produits de consommation, mais nous les avons intégrés à notre RSL en 2018 afin de surveiller leur présence dans tous nos produits textiles et cuirs.

    Vous pouvez retrouver tout le listing des substances à risque chez Decathlon ICI

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Quelle est la politique de Decathlon en terme de Toxicologie et de matières chimiques ?

    Vous pouvez retrouver l’intégralité de la politique de Decathlon concernant la Toxicologie et les matières chimiques ainsi que la liste des substances restreintes ICI

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Decathlon et l’impact environnemental de ses fournisseurs

    Concernant l’impact environnemental de ses fournisseurs, Decathlon travaille pour les accompagner en demandant notamment à ses fournisseurs concernés par les rejets d’eaux usées industrielles de respecter un cahier des charges spécifique et de veiller au respect des enjeux de pollution. Nos fournisseurs sont désormais évalués selon une grille d’audit environnemental (A, B ou C selon le risque de pollution qu’elles représentent) et les coéquipiers en bureau de production formés et animés pour veiller chaque jour au respect de ces exigences.

    Vous pourrez retrouver tous les détails de ce programme d’accompagnement environnemental ici : http://developpement-durable.decathlon.com/domaines-dactions/responsabilite-en-production/management-environnemental/

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Bien-être animal

  • Les produits Decathlon contiennent-il de la fourrure animale ?

    Chez Decathlon, aucun produit ne contient de fourrure d’origine animale.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • La plume chez Decathlon

    Savoir d’où viennent les plumes et comment sont traités les animaux dont elles proviennent est une question essentielle pour Decathlon.

    C’est pourquoi nous travaillons avec des fournisseurs qui respectent des conditions d’élevage décentes (pas de maltraitance animale, ni de gavage) pour les oies et les canards. Ils s’engagent également, à ne pas pratiquer le plumage à vif ou le plumage sur les animaux vivants. Ces animaux ont été élevés pour leur viande et abattus avant la collecte du duvet et des plumes.

    Toutes nos plumes et duvets sont donc des matières issues de l’industrie agro-alimentaire chinoise.

    De plus, la marque Forclaz a saisi l’opportunité d’intégrer ses valeurs de responsabilité à ses stratégies commerciales en certifiant les plumes de l’ensemble de ses doudounes de trekking avec le label RDS. Depuis 2018, Forclaz travaille uniquement avec des fournisseurs certifiés RDS (Responsible Down Standard). Plus d’infos : http://responsibledown.org/

    Notre volonté est maintenant d’étendre la certification RDS à l’ensemble des produits en plumes chez Decathlon. Ce label nous assure une traçabilité de la matière de la ferme d’élevage jusqu’aux magasins et répond à nos exigences sur le bien-être animal.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Produits

  • Comment expliquer un prix de vente à moins de 3€ pour un sac à dos ?

    Le sac à dos NH100 (anciennement Arpenaz 10) est un produit au prix très attractif. Ce prix aussi bas est rendu possible grâce à un procès de production innovant : une seule couture, un seul geste et moins de perte de tissu.

    Mais ce n’est pas tout, Quechua est une marque de Decathlon et de ce fait dans son fonctionnement la marque n’a pas besoin de vendre son offre par le biais de commerciaux ce qui nous permet également de réaliser des économies.

    Enfin, ce sac à dos est produit et vendu à l’échelle mondiale, ce qui nous permet de réaliser de substantielles économies d’échelle.

     

    Nous sommes conscients des difficultés économiques que traversent aujourd’hui les consommateurs, c’est pourquoi pour ce prix nous avons souhaité leur proposer un produit durable garanti 10 ans.

    Il ne s’agit pas de notre point de vue d’un produit d’appel mais véritablement d’un produit dont nos clients pourront profiter longtemps et qui prouvera à l’usage toute sa valeur.

     

    A ce jour, nous travaillons avec un panel de fournisseurs mondiaux sélectionnés selon différents critères de savoir faire technique, de maîtrise de la qualité et de respect de notre charte éthique.

    Celle-ci repose sur la vérification de 8 critères incontournables qui sont : l’absence de travail d’enfants, l’absence de pratiques disciplinaires, l’absence de travail forcé, l’absence de discrimination, le respect des salaires, le respect des heures de travail, un environnement de travail sûr et sain, un management social interne impliqué dans le respect de cette charte.

     

    L’évaluation des conditions de travail est un préalable indispensable à toute ouverture de relation commerciale avec un sous-traitant. Des évaluations complètes régulières sont ensuite réalisées à fréquence définie.

    La globalité des informations relatives à notre démarche est disponible sur notre site => http://developpement-durable.decathlon.com/domaines-dactions/responsabilite-en-production/

     

    En ce qui concerne plus particulièrement les niveaux de rémunération, ils sont liés aux salaires en vigueur dans les différents pays dans lesquels nous produisons. Nous suivons de près toutes les évolutions des réglementations de chacun des pays afin de s’assurer qu’elles sont totalement appliquées chez tous nos fournisseurs. Pour la Chine par exemple, le salaire moyen d’un ouvrier dans nos usines est de 2700-2800 RMB par mois, soit entre 370 et 400 EUR environ suivant la variation du taux de change. Cela inclut le salaire de base, les bonus, ainsi que le paiement des heures supplémentaires quand il y en a. 

    En ce qui concerne le nombre d’heures de travail, nous nous basons d’une part sur les réglementations des pays et d’autre part sur notre propre exigence basée sur les recommendations de OIT (Organisation Internationale du Travail). Nous appliquons la règle la plus restrictive. Ainsi notre cible au niveau international est un maximum de 8h/jour, 6 jours/semaine avec une tolérance de 2h supplémentaires/ jour rémunérées au tarif heures supplémentaires.

     

    Pour le sac NH 100, il est actuellement fabriqué chez différents fournisseurs qui sont établis majoritairement en Chine mais également au Vietnam ainsi qu’au Cambodge.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous