Responsabilité en production

  • QUELLE EST LA DÉMARCHE DE DECATHLON CONCERNANT LE COTON EN PROVENANCE D’ASIE CENTRALE ?

    Suite aux révélations sur les pratiques de travail forcé en Ouzbékistan courant 2005-2006 (entre autres par des ONGs comme IRLF et Environmental Justice Foundation), nous avons demandé à nos fournisseurs, à partir de 2007, de signer une lettre d’engagement interdisant l’utilisation de coton en provenance d’Ouzbékistan dans nos produits.

    Notre nouveau code de conduite, diffusé en 2017, intègre également l’interdiction du coton en provenance du Turkménistan en plus de l’Ouzbékistan.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DECATHLON VIS À VIS DE SES FOURNISSEURS ?

    En 2003, afin de mieux collaborer avec nos fournisseurs, nous avons défini une charte sociale signée par le sous-traitant qui est évalué sur site avant de débuter toute relation commerciale. Si les résultats de l’évaluation ne sont pas satisfaisants au regard de nos exigences, l’ouverture de la relation commerciale ne peut être conclue.
    Notre charte sociale est basée sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail, et le standard de responsabilité sociétale SA 8000. Elle définit nos huit exigences en matière de conditions de travail :
    – aucun enfant sur le site.
    – aucun travail forcé.
    – un environnement de travail sûr et sain.
    – aucune discrimination.
    – aucune pratique disciplinaire abusive.
    – le respect des heures de travail.
    – le respect des salaires.
    – un management social interne impliqué dans le respect de notre charte.

    Les sous-traitants font ensuite l’objet d’évaluations régulières : tous les six mois au Bangladesh et au Cambodge, et tous les cinq ans en Europe de l’Ouest et au Japon, tous les deux ans dans les autres pays.

    Pour accompagner cette démarche au plus proche de nos fournisseurs, plus de 1 600 collaborateurs, répartis dans 39 bureaux de production, pilotent le suivi de la production dans 49 pays au total.

    Après analyse des risques globaux identifiés sur les 14 dernières années dans la chaîne d’approvisionnement, la Charte sociale a été refondue en 2017 pour y intégrer de nouveaux enjeux internationaux et l’élargir aux sujets environnementaux et sociétaux. Le nouveau code de conduite Decathlon est renforcé sur :

    – le respect des droits de l’homme au travail (avec un accent mis sur la promotion du salaire décent et la lutte contre l’esclavage moderne) ;
    – les conditions d’hygiène et de sécurité (dont la sécurité des bâtiments et la sécurité électrique comme thématiques fortes dans certains pays)
    – le management environnemental des sites de production ;
    – le management des substances chimiques ;
    – la lutte contre la sous-traitance non déclarée ;
    – la lutte contre la corruption ;
    – la provenance et les conditions de fabrication des matières premières (sont concernés le coton, la laine et le cuir, entre autres) ;
    – le respect du bien-être animal.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Comment Decathlon lutte contre le travail des enfants?

    Le travail des enfants est pour nous inacceptable. Nous avons défini dans notre charte de la Responsabilité Humaine en Production qu’aucun enfant ne doit être présent sur les lieux de production. Nous nous engageons à être intransigeant avec les sous-traitants qui ne seraient pas en conformité avec ce principe.
 Notre engagement ne s’arrête pas au travail des enfants. Nous avons établi une charte comprenant huit critères qui nous semblent fondamentaux, notés chacun de A à E, E étant la plus mauvaise note. Chaque sous-traitant sanctionné d’un E verra sa production stoppée jusqu’à l’amélioration de sa note. 
Consulter l’intégralité de notre charte avec nos exigences

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Pourquoi Decathlon choisit de former ses propres équipes à l’évaluation des conditions de travail sur les sites de production ?

    Nous pensons qu’il est important d’établir des critères d’exigence pour nos sous-traitants, ainsi que de s’assurer de leur respect sur le terrain.

    C’est pourquoi, nous positionnons directement dans les bassins de production des équipes internes dédiées, formées aux techniques d’audit. Ces experts internes ont également pour mission de former nos équipes de production, présentes au quotidien chez les sous-traitants. La formation en interne optimise l’accompagnement de nos sous-traitants dans la mise en place des plans d’amélioration.

    Nous souhaitons que nos équipes réalisent 85% des évaluations des conditions de travail, les évaluations restantes étant conduites par des cabinets externes. Des rencontres sont organisées régulièrement entre les équipes de Decathlon et celles des cabinets externes pour échanger et harmoniser les pratiques.

    
Si vous souhaitez en apprendre plus sur nos exigences et la manière dont  nous travaillons avec nos sous-traitants, n’hésitez pas à lire la partie dédiée à notre politique d’achats responsables dans nos rapports développement durable. 

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Est-ce que Decathlon a développé une politique dans le choix et le contrôle de ses sous-traitants ?

    Nous menons depuis 2002 une politique d’achats responsables intitulée “Responsabilité Humaine en Production” (RHP). Elle vise à améliorer les conditions de travail dans la chaîne d’approvisionnement et renforcer la sécurité des hommes et des femmes qui fabriquent les produits, des priorités pour Decathlon.

    La force de cette politique tient à la formation des équipes internes pour évaluer rigoureusement les sous-traitants. Les outils associés (charte, code de conduite, grille d’évaluation, …) sont remis à jour aussi régulièrement que nécessaire afin de répondre aux nouveaux enjeux, opportunités et risques mondiaux.

    
Si vous souhaitez en apprendre plus sur nos exigences et la manière dont nous travaillons avec nos sous-traitants, n’hésitez pas à lire la partie dédiée à notre politique d’achats responsables dans nos rapports développement durable.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Responsabilità in produzione

  • Decathlon ha sviluppato una politica nella scelta e il controllo dei terzisti?

    Dal 2002 conduciamo una politica di acquisti responsabili chiamata “Responsabilità Umana verso la Produzione” (RHP), che mira a migliorare le condizioni di lavoro nella catena di distribuzione ed aumentare la sicurezza dei lavoratori. Rappresenta una priorità assoluta per Decathlon.

    La forza di questa politica si basa sulla formazione delle squadre interne per valutare rigorosamente i terzisti. Gli strumenti associati (carta, codice di condotta, griglia di valutazione, …) sono continuamente aggiornati per rispondere ai nuovi obiettivi, alle opportunità e ai rischi mondiali.

    Se desideri saperne di più sulle nostre esigenze e il modo in cui lavoriamo con i nostri terzisti, non esitare a leggere la parte dedicata alla nostra politica di acquisti responsabili nel rapporto di sviluppo sostenibile.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Perché Decathlon sceglie di formare le squadre addette alla valutazione delle condizioni di lavoro sui siti di produzione?

    Crediamo sia fondamentale stabilire dei criteri prioritari per i nostri terzisti e assicurarci che li rispettino direttamente sul campo.

    Infatti, nei centri di produzione inseriamo delle squadre interne formate alle tecniche d’audit che hanno anche la missione di formare le squadre della produzione presenti giornalmente presso i terzisti. La formazione interna ottimizza l’accompagnamento dei terzisti nell’attuazione di piani di miglioramento.

    Le nostre squadre realizzano l’ 85% delle valutazioni sulle condizioni di lavoro, la percentuale restante è condotta da centri esterni. Sono organizzati incontri regolari tra le squadre di Decathlon e quelle dei centri esterni per discutere e armonizzare le pratiche.

    Se vuoi saperne di più sulle nostre esigenze e il modo in cui lavoriamo con i terzisti, non esitare a leggere la parte dedicata alla nostra politica di acquisti responsabili nei nostri rapporti di sviluppo sostenibile.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • Come combatte Decathlon il lavoro minorile?

    Il lavoro minorile è per Decathlon inaccettabile. Nella carta della Responsabilità Umana verso la produzione abbiamo stabilito che nessun minore deve essere presente nei luoghi di produzione. Siamo intransigenti con i terzisti che non rispettano questo principio. Il nostro impegno non si limita al lavoro minorile. La nostra Carta Sociale definisce 8 criteri prioritari in materia di condizioni di lavoro, il terzista è valutato secondo 5 livelli, A a E (E rappresenta il voto peggiore). Ogni terzista che otterrà il voto E gli sarà bloccata la produzione fino a quando non si adeguerà ai nostri principi e non otterrà una valutazione migliore. Consulta la nostra Carta sociale con le nostre richieste.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous

Coton

  • QUELLE EST LA DÉMARCHE DE DECATHLON CONCERNANT LE COTON EN PROVENANCE D’ASIE CENTRALE ?

    Suite aux révélations sur les pratiques de travail forcé en Ouzbékistan courant 2005-2006 (entre autres par des ONGs comme IRLF et Environmental Justice Foundation), nous avons demandé à nos fournisseurs, à partir de 2007, de signer une lettre d’engagement interdisant l’utilisation de coton en provenance d’Ouzbékistan dans nos produits.

    Notre nouveau code de conduite, diffusé en 2017, intègre également l’interdiction du coton en provenance du Turkménistan en plus de l’Ouzbékistan.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DECATHLON VIS À VIS DE SES FOURNISSEURS ?

    En 2003, afin de mieux collaborer avec nos fournisseurs, nous avons défini une charte sociale signée par le sous-traitant qui est évalué sur site avant de débuter toute relation commerciale. Si les résultats de l’évaluation ne sont pas satisfaisants au regard de nos exigences, l’ouverture de la relation commerciale ne peut être conclue.
    Notre charte sociale est basée sur les principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail, et le standard de responsabilité sociétale SA 8000. Elle définit nos huit exigences en matière de conditions de travail :
    – aucun enfant sur le site.
    – aucun travail forcé.
    – un environnement de travail sûr et sain.
    – aucune discrimination.
    – aucune pratique disciplinaire abusive.
    – le respect des heures de travail.
    – le respect des salaires.
    – un management social interne impliqué dans le respect de notre charte.

    Les sous-traitants font ensuite l’objet d’évaluations régulières : tous les six mois au Bangladesh et au Cambodge, et tous les cinq ans en Europe de l’Ouest et au Japon, tous les deux ans dans les autres pays.

    Pour accompagner cette démarche au plus proche de nos fournisseurs, plus de 1 600 collaborateurs, répartis dans 39 bureaux de production, pilotent le suivi de la production dans 49 pays au total.

    Après analyse des risques globaux identifiés sur les 14 dernières années dans la chaîne d’approvisionnement, la Charte sociale a été refondue en 2017 pour y intégrer de nouveaux enjeux internationaux et l’élargir aux sujets environnementaux et sociétaux. Le nouveau code de conduite Decathlon est renforcé sur :

    – le respect des droits de l’homme au travail (avec un accent mis sur la promotion du salaire décent et la lutte contre l’esclavage moderne) ;
    – les conditions d’hygiène et de sécurité (dont la sécurité des bâtiments et la sécurité électrique comme thématiques fortes dans certains pays)
    – le management environnemental des sites de production ;
    – le management des substances chimiques ;
    – la lutte contre la sous-traitance non déclarée ;
    – la lutte contre la corruption ;
    – la provenance et les conditions de fabrication des matières premières (sont concernés le coton, la laine et le cuir, entre autres) ;
    – le respect du bien-être animal.

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • POURQUOI EST CE QUE DECATHLON SOUTIENT L’INITIATIVE BCI ?

    Pour des raisons de diminution des impacts environnementaux, d’amélioration des conditions sociales et de maîtrise de l’origine du coton, nous pensons que déployer l’utilisation du coton BCI en complément du coton issu de l’agriculture biologique et du coton recyclé est une réponse adaptée pour remplacer progressivement l’utilisation du coton conventionnel.

    Comme le projet Gujarat l’a montré, le système BCI permet une meilleure gestion de la consommation d’eau, une utilisation plus raisonnée des produits chimiques et une amélioration des conditions de travail.

    Le Better Cotton Standard System est pour le moment basé sur un système de traçabilité “mass balance” dont le but est de favoriser les échanges commerciaux de coton et de soutenir le développement des pratiques agricoles aux normes BCI.
    Nous sommes en faveur d’un renforcement du dispositif afin de garantir une traçabilité plus ciblée. Mais à défaut d’autre processus plus performant à ce jour, nous soutenons cette initiative comme grand nombre d’enseignes engagées dans ce programme volontaire .

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous
  • COMMENT DECATHLON AGIT CONCRÈTEMENT POUR AMÉLIORER SES APPROVISIONNEMENTS EN COTON ?

    De trois manières :

    · En remplaçant progressivement dans les produits Decathlon le coton conventionnel par du coton issu de sources d’approvisionnement plus responsables : BCI, coton recyclé et coton issu de l’agriculture biologique.

    · Au travers d’un code de conduite formalisant des exigences concernant les conditions de travail, les droits de l’homme, le respect de l’environnement auprès de ses fournisseurs en en contrôlant régulièrement ces derniers. Celui-ci interdit notamment le travail forcé et l’achat de coton en provenance d’Ouzbékistan et du Turkménistan.

    · En participant activement aux travaux auprès d’institutions internationales (OCDE, DAEI… ) visant à définir de bonnes pratiques pour la filière textile. (cf notre Rapport DD 2016 pages 16 et 17 : http://developpement-durable.decathlon.com/documents-et-rapports/rapports/ )

    Vous n'avez pas trouvé votre réponse?
    Contactez-nous